Doctor Who



Doctor Who

"I'm just a madman in a box"

 Parmi les histoires de science-fiction, celles sur les voyages temporels sont celles que je préfère. Je me suis toujours imaginé revenir au temps des dinosaures, des premières évolutions de l'Homme, boire un verre de vin avec Clovis, participer à un raid viking, défigurer Mona Lisa, discuter de la Vème République avec Robespierre, devenir le psychiatre d'Hitler, et tout ce genre de petits trucs qui changeraient la face du monde... Ou empêcher la 4ème Guerre Mondiale qui (spoilers) détruira la Terre.
 Doctor Who, c'est ça, mais avec des Anglais.

 Cet article se destine principalement à ceux qui ne connaissent pas (ou peu) la série, mais voudraient en savoir en un peu plus. Je tenterai d'expliquer au maximum sans trop dévoiler l'intrigue. J'en profiterai pour donner mon avis sur certains aspects de Doctor Who.





                              Présentation :


 Doctor Who, donc, est une série britannique centrée sur le personnage du Docteur et ses voyages dans le temps et l'espace, à l'intérieur de son vaisseau, le TARDIS (Time And Relative Dimension In Space). La série démarre en 1963, puis connait une grande pause après un téléfilm en 1996. Doctor Who reprend en 2005 et comprend à ce jour 7 saisons. Nous parlerons principalement de cette deuxième série.


Les séries


 La première série, aussi appelée "Doctor Who Classic", se déroule sur 26 saisons et un téléfilm. J'en parlerai peu, car je viens juste de commencer à les regarder, et je n'aurai donc certainement pas fini avant longtemps...



La série s'adapte à l'évolution de la télévision

 La deuxième série reprend les aventures du Docteur en 2005. Elle est diffusée par la BBC en Angleterre, et se fait connaitre sur Internet et sur les télévisions françaises par France 4. Elle est composée de 7 saisons avec 3 Docteurs différents, et une 8ème saison est prévue pour fin 2014. Alors que l'ancienne série était surtout connue chez les Anglais, celle-ci devient un phénomène international. Si vous deviez la regardez, je vous conseille la version originale, la version française est supportable, mais c'est 100 fois mieux en anglais.

 Elle se distingue par une réalisation so british : on ne regarde pas DW pour ses scènes de combats ou ses effets spéciaux. On la regarde pour les aventures que le héros traverse, les discussions et les réflexions des personnages, l'humour, la résolution de mystères et le bon esprit qui en ressort.


Les Docteurs


 Le personnage central de l'histoire, c'est le Docteur. C'est un Time Lord (Seigneur du Temps), qui a quitté sa planète (Gallifrey) pour voyager à travers le temps et l'espace.


 La particularité de Doctor Who, c'est que le personnage central, le Docteur, change d’apparence, de personnalité et d'acteur. Le passage d'un Docteur à l'autre est justifié par sa régénération qui lui laisse une chance (par la magie des Time Lords), plutôt que de mourir, de se transformer. Il peut donc vivre très longtemps, bien qu'en changeant de forme. Ah, et il a 2 cœurs.

 Jusqu'à présent, il n'y a eu que des hommes, d'âges différents. J'espère que le profil des Docteurs changera quand même un peu plus dans le futur, mais je suppose qu'il va continuer à représenter les hommes anglais...


Les 11 docteurs, par ordre chronologique d'apparition depuis le début.

Les "symboles" de Doctor Who


Le TARDIS :


Original, comme vaisseau spatial, hein ?
 Quand on a un héros qui change fréquemment de visage, on a besoin d'une icone pour représenter la série. Cette icone, c'est une grande boite bleue. Classe. Ah. Dans ce truc, à droite ? Oui.

 Le Tardis, donc, c'est le vaisseau spatial du Docteur. Il a la particularité, outre de voyager dans le temps et l'espace, d'être plus grand à l'intérieur. C'est le fameux "It's bigger on the inside", une phrase qui revient souvent dans Doctor Who.

  Le Tardis (ou "la" comme nous le laisse croire un épisode) a sa propre personnalité, et prend parfois ses propres initiatives (ce qui justifie souvent un voyage non voulu). Il ne s'exprime que par "Whhhhhhf, whhhhhhhf, whhhhhhf !", qui caractérise de sa matérialisation et dématérialisation. C'est le bruit que tous les Whovians (les fans de DW) espèrent entendre un jour.



La dernière forme en date du tournevis
Le Sonic Screwdriver :

 C'est le petit accessoire du Docteur. Il n’apparaît pas au tout début de la première série, mais est assez rapidement introduit. Il change plusieurs fois de design.

 Le Sonic Screwdriver, ou tournevis sonique dans la langue des mangeurs de grenouilles, sert à... tout. Ou presque. Surtout pour ouvrir des portes, ou réparer des trucs et des machins. Ne marche pas sur bois. En vente chez votre marchand de journaux.






Les compagnons du Docteur


 Quand on est (presque) immortel, les relations avec les personnes sensibles au cours du temps sont parfois compliquées. Cependant, le Docteur voyage rarement seul. Il est en effet accompagné par Monsieur et le plus souvent Madame Tout-le-monde. Ce sont donc souvent des personnages aux quels nous sommes censés nous identifier. Ce sont des femmes pour la plupart, en réponse à la permanente masculinité du Docteur.

 Il en résulte souvent des personnages sympathiques, quoique moins intéressants que le personnage principal. Ils viennent le plus souvent de notre époque et connaissent les mêmes problèmes que nous, mais ont la chance de voyager aux côtés du Docteur.
 Des tentatives pour donner plus d'importance aux compagnons en leur donnant une histoire ou des intrigues un peu tordues sont mises en place par les scénaristes, mais ça me semble trop souvent artificiel et pas toujours digne d'intérêt.

 On débat souvent de ceux qu'on a préférés, mais personnellement, je ne trouve pas qu'un se détache plus que d'autre. Il existe quelques épisodes où le Docteur voyage seul, notamment la fin de la saison 4. Je ne les ais pas trouvé moins bons, peut-être même mieux que les autres.

 À mon avis, on pourrait tout à fait se passer de ces compagnons. Cela pourrait même rajouter de la profondeur au personnage du Docteur : il pourrait voyager dans l'espace et le temps, se faire des amis en tout lieux et toutes époques, et pourtant, il resterait désespérément seul... Dramaaa !
 Mais je comprends que c'est un élément nécessaire aux yeux des scénaristes, puisqu'il permettent de rajouter des éléments d'intrigues et d'élargir le public...


Quelques compagnons du Docteur


 Bon, j'ai bien craché sur les compagnons du Docteur, mais il y en a qui les trouvent vraiment bien, donc ne faites pas trop attention à ce que je dis, faites-vous votre propre avis. En plus, il y en a quelques uns que je trouve quand même intéressants, notamment River Song.







Les ennemis du Docteur

Quelques ennemis iconiques de la série

 La série est aussi emblématique par les opposants au personnage central. Le Docteur doit en effet affronter de nombreux ennemis aux motifs plus ou moins recherchés. Il rencontrera donc au cours de ses voyages les très vilains Daleks, les redoutables Cybermen, les terrifiants Weeping Angels ou encore des monstres plus ou moins réussis, à la disposition des membres aléatoire, comme les Slitheen ou les Sontarans.







Voilà pour la présentation générale de la série ! La suite, ce sera surtout mon avis sur la deuxième série, en spoilant le moins possible.






Mon avis sur les derniers Docteurs




Le 9ème Docteur : Christopher Eccletson

 La série redémarre donc en 2005 avec Christopher Eccletson dans le rôle du Docteur. Personnellement, je ne le trouve pas particulièrement intéressant, il ne se distingue pas vraiment par des traits particuliers (on a l'impression que c'est le type qu'on a croisé hier dans la rue), ni par son costume, ni par son jeu. 

 J'ai surtout retenu de lui la tête un peu idiote qu'il fait quand il sourit et sa phrase favorite : "I like bananas ! Bananas are good !"
 Il reste pour la durée de la première saison, ce qui fait de lui un des Docteur qui a duré le moins longtemps...







Le 10ème Docteur : David Tennant

 Ahhhh... David Tennant ! Mon docteur favori jusqu'à présent ! Alors que le 9ème Docteur se régénère, on se demande si qu'il va en sortir. Ce qui en sort, c'est Lui. Bon. Je vais me calmer et essayer de rester neutre...


 Ce qui marque le jeu de David Tennant, c'est ses expressions. Je suis sûr qu'on pourrait comprendre ce qu'il pense, avec le son coupé, juste en regardant son visage. Il a des expressions extrêmement communicatives, et quand il sourit, on ne peut pas s’empêcher d'être heureux... (Oui, je n'arrive pas rester impartial). Son costume est classe, même si celui du prochain Docteur est sans doute mieux. 

 Il est associé à quelques phrases cultes comme : "Allons-y !" (en français dans la VO), et "a big ball of... wibbly wobbly timey wimey... stuff" (ce qui pourrait se traduire par "un gros gloubiboulga") à propos de la logique et des dangers sur les voyages temporels...
 On profite donc du 10ème Docteur pendant les saisons 2, 3, et 4. Et arrive alors le moment tant redouté, la fin de David Tennant en Docteur...

 J'ai entendu quelques critiques sur ce Docteur, en particulier qu'il n'avait pas vraiment apporté beaucoup au personnage... Je crois que je vois ce qu'on veut dire par là, bien que je trouve que ce ne soit pas si grave. Certes, on n'apprend pas que la mère du Docteur était en fait sa petite-fille du futur (ou autres grandes révélations aussi instables), mais est-ce vraiment ce qu'on attend de lui ? Les aventures du 10ème Docteur pourraient être comparées à un voyage : on part en pays étranger découvrir de nouvelles choses qui nous émerveillent, mais on est quand même heureux de rentrer chez soi. Même si en effet, le personnage n'évolue pas, il connait quand même des bouleversements, des obstacles, et on ne peut que se réjouir quand il les vaincs. A mon avis.

 Dans tous les cas, David Tennant reste un excellent acteur qui incarne un très bon Docteur. Ses performances dans Doctor Who, lui ont récemment permis de jouer dans une série policière Broadchurch.





Le 11ème docteur : Matt Smith


 Je partais sur une mauvaise impression du 11ème Docteur. Effectivement, celui qui devait prendre la place de David Tennant, qui qu'il fut, allait devoir supporter ma haine profonde.

 Mais, il est très vite remonté dans mon estime. Il incarne parfaitement bien le personnage. Il joue un Docteur un peu maladroit, mais très classe. Là où le Docteur précédent avait un côté très humain, lui convient peut-être encore plus dans le rôle d'un extra-terrestre à deux cœurs. On ne saurait pas lui donner d'âge, il a du caractère, nous surprend souvent... J'aime beaucoup sa voix même si je saurais pas dire pourquoi... Peut-être son accent ?
 Comme les autres, il a quelques phrases cultes comme : "Geronimo !" (l'équivalent du "Allons-y" du 10ème), "Trust me, I'm the Doctor.", "Bowties are cool." ou encore "I am definitly a madman with a box !". Il joue dans les 3 dernières séries sorties à ce jour.

 Les critiques qu'on peut entendre ne sont pas vraiment contre lui, mais plutôt contre le scénariste principal qu'est Steven Moffat. En effet, on peut noter un changement dans l'écriture et l'esthétique de Doctor Who depuis que Moffat est aux rênes de la série : la série perd son côté un peu "kitsch" et bon marché de l'allure de la série. La série s'adapte à l'ère de son temps et adopte des standards plus proche d'Hollywood que d'une production britannique. Pour le meilleur... et pour le pire...





Le futur 12ème Docteur : Peter Capaldi

 Après la fin de la saison 7 et les 50 ans de Doctor Who, c'est au tour de Peter Capaldi de se faire greffer un deuxième cœur et d'endosser le rôle du Docteur.

 Le choix d'un acteur aussi "âgé" pour une série qui touche un jeune public est assez osé et intéressant. J'attends beaucoup de lui, il me semble tout à fait apte à prendre la suite de la série. 






Conclusion :


 Doctor Who est une série qui n'était connue qu'en Angleterre et dans les milieux "geeks". Cependant, la série à su s'adapter à son temps et s'ouvrir mondialement à un public très large. Personnellement j'ai découvert Doctor Who à l'occasion des 50 ans de la série et du remue-ménage qu'ils faisaient sur Internet. J'ai essayé, et j'ai adoré, au point de vouloir aller plus loin que la deuxième série.


 Les reproches qu'on peut faire à la série sont des points positifs pour d'autres. Il ne faut jamais perdre à l'esprit que c'est une production anglaise, et qui si on n'aime pas ce genre de réalisation avec des effets spéciaux faibles, avec l'action, bien que présente, au second plan, vous ne saurez sans doute pas apprécier Doctor Who.

 Oui, ce n'est pas toujours logique. Oui, les effets spéciaux sont moisis. Oui, on sait très bien que ce monstre là est très mal fait. Oui, les méchants sont méchants juste parce qu'ils sont méchants. Mais ça fait partie du charme de la série, et il n'y aurait pas de Doctor Who sans cela. 

 Je conseille donc vivement cette série pour les aventures qu'elle nous fait vivre, ses personnages attachants, l'humour et le bon esprit, ainsi que les messages qu'elle nous fait passer.


 Cet article est donc terminé. Merci d'avoir pris le temps de le lire. J'en ferai peut-être un autre (avec du spoil) afin de détailler un peu plus mon avis sur la série.



Avant de partir, posez-vous quelques questions :



  • Connaissiez-vous Doctor Who ?
  • Avez-vous envie de commencer à la regarder ?
  • Cet article reflète-t-il ce que vous pensez de DW ?
  • Qu'est-ce qui fait une bonne série, selon vous ?
  • La série dure depuis 50 ans : faudrait-il qu'elle s'arrête ?

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Repolitiser la non-binarité et le genre

Je suis non-binaire

L'anarchie, mouvement politique et modèle de société