Twitch Plays Pokemon



Fan art par purplemew

 Je ne pensais pas faire cet article tout de suite, mais comme le premier jeu a été lancé il y a un an, le 12 février 2014, et qu'à cette occasion le stream de Twitch Plays Pokemon a été relancé, je me suis dit que ça pouvait être le moment d'en parler...




Présentation


Qu'est-ce que Twitch ?

 Twitch est une plateforme de streaming, qui retransmet en direct un ou des joueurs jouant à des jeux vidéos, et permettant d'interagir avec les spectateurs, via un tchat intégré. 
 C'est donc un site qui retransmet à des milliers de viewers en direct le gameplay d'un jeu, sur lequel les streamers, ceux qui partagent ce gameplay, diffusent et partagent leur expérience de jeu.




Qu'est-ce que Pokémon ?
 ...
 Sérieusement ?




Qu'est-ce que Twitch Plays Pokemon ?

 Twitch Plays Pokemon (TPP) est une expérience sociale lancée le 12 février 2014 sur Internet. 
 Le but est de laisser les viewers interagir avec le jeu streamé (Pokémon, donc) en leur permettant de décider de ce qui se passe en jeu en postant les inputs (qui correspondent aux touches de la console) dans le tchat.


Organisation actuelle du stream
 Par exemple, si j'écris "up" le personnage contrôlé in game ira vers le haut, "left" vers la gauche, "right" vers la droite, "down" vers le bas. Si je fais "a", le jeu fera l'action de valider, "b" annulera, etc.
 Mais je ne serais pas le seul à jouer, puisque les milliers d'autres viewers participent en même temps que moi en indiquant leurs propres commandes, sur le même jeu.

 C'est donc tous les utilisateurs de Twitch sur le tchat qui jouent en même temps au même jeu, comme l'indique le "Twitch Plays Pokemon".

 Contrairement à une partie normale de Pokémon, le joueur est donc composé de milliers de cerveaux, avec chacun un objectif, qui peut entrer en désaccord avec celui d'un autre.

 L'intérêt de cette expérience était donc de voir si, dans le chaos formé par la volonté indépendante de chaque joueur, la partie pourrait être terminée et le jeu gagné.


  Et ce fut le cas.




La première partie de TPP

 16 jours, 9 heures, 55 minutes et 4 secondes.
 C'est le temps qu'il aurait fallu pour que la première expérience soit validée


 Le jeu, Pokémon Red, tournait donc 24h/24 et était joué par des centaines de milliers de viewers qui faisaient tourner le dresseur dans tous les sens, lançaient des attaques aléatoires, détruisaient en un mot tous les efforts fait précédemment, et tout ce qui fait le plaisir et la frustration de cette façon de jouer.


 C'est cette partie, qui fut la plus regardée, qui a donné à cet événement toute son importance. 
 Pendant tout ce temps, les réseaux sociaux, Twitch, les sites de forums, en particulier Reddit, ont respiré au rythme des imputs, des drames, des victoires qui se passaient sur le jeu.

 Un lore, un univers, une mythologie complète ce sont créés autour de l’événement. Mais nous y reviendrons plus tard.



Les parties suivantes

 Hélas, la première partie terminée, les gens se sont lassés de l'événement et les parties suivantes, qui eurent lieu sur les suites de Pokémon, furent d'une importance moindre. Ce qui est assez dommage, car l'expérience restait intéressante, mais avait plus de valeur avec un nombre important de viewers...


 Il est à noter quand même que chaque partie s'est terminée, allant de un peu moins de 21 jours pour Pokémon Emerald à un peu plus de 5 jours pour Pokémon X.


 Il y a aussi eu entre les parties un jeu de gamble, de pari, sur Pokémon Stadium 2, sur lequel chaque viewer pouvait parier sur une équipe de Pokémons en affrontant une autre, utilisant leurs capacités aléatoirement.


 Au moment de la publication de cet article, une nouvelle session a repris pour fêter les un an de cet expérience et a lieu en direct sur http://www.twitch.tv/twitchplayspokemon et attire un peu plus de monde, moins cependant que la première fois, où il y avait en permanence des dizaines de milliers de viewers...

 Je vous invite à essayer ! ;)



Concepts semblables

 L'événement a inspiré d'autres personnes à préparer des modes de jeu semblables.

 On a donc pu jouer à Twitch Plays Street Fighter, Twitch Plays Mario, etc. Mais les jeux ne s'y prêtaient pas toujours, et n'avait pas l'importance de TPP.


Grayson, le meilleur poisson à Pokémon...
 On a aussi eut droit à Fish Plays Pokémon : un concept assez semblable où la position d'un poisson dans son aquarium était considéré comme un input, et décidait de l'action en jeu... 
 Amusant quelques minutes, mais on s'en lasse très vite, surtout qu'il manque toute la dimension sociologique, c'est purement aléatoire... 
 On a aussi eu des mix de ces deux modes de jeux, par exemple du Street Fighter en mode 2 joueurs, l'un contrôlé par le chat, l'autre aléatoirement...

 Mais c'est le premier TPP qui aura vraiment eut un vrai intérêt...






L'univers de Twitch Plays Pokemon



 L'expérience a une si grande répercussion qu'il est considéré comme un des principaux événement de 2014 sur Internet.

 La raison de cette popularité et de ce qui faisait la joie de participer à cet événement, c'est sans doute parce que on assistait en direct à la création de tout un univers, d'une mythologie qui mêlait l'aléatoire, l'action individuelle et collective.

  Comme je l'avais évoqué dans mon article sur les memes, une grande production audio-visuelle a eut lieu autour de TPP. 

 C'est ce qui rend cette expérience d'autant plus intéressante, d'avoir pu participer à la création de légendes.


- Gameplay de TPP


 Le gameplay, la manière de jouer de TPP, est donc assez particulier... 


 Les mouvements de Red (le héros de Pokémon Red), n'ont aucun sens, et une bonne partie du temps de jeu est juste le personnage tournant en rond, ou bien se perdre dans les menus, à écouter le cri de Bulbizarre, essayer d'utiliser des objets en des lieux inappropriés, sauvegarder, changer l'ordre des Pokémons, etc.

 Ceux qui ont participé à cette expérience ont même un nom (ce qui fait un peu secte) : le Hive Mind (hive = ruche, mind = esprit, tête), ce qui traduit bien le chaos que peut être TPP... 


- Lord Helix


 C'est devenu le symbole de TPP.
 Au mont Sélénite, le joueur a la possibilité de choisir un fossile, le fossile Dome ou Helix (Nautile en français). Durant la première partie de TPP, c'est Helix qui a été choisi. 
 A force de naviguer dans les menus, on cliquait très souvent sur le fossile, et il devint une sorte d'objet sacré, est fut nommé Lord Helix.
 Il fut divinisé, incarnant le Bien et l'espoir à travers la région de Kanto, énigmatique rocher protégeant une vie plusieurs fois millénaire. Le laboratoire de Cramois'île parvint à lui redonner vie, réanimant le fossile, qui lutta aux côtés de Red dans sa quête pour devenir maître Pokémon.



- Panthéon mythologique


 Dominé par Helix, TPP a développé un panthéon mythologique, avec ses divinités positives et négatives.

 La genèse de ce panthéon trouve ses origines dans les événements qui rythment le stream et par les aléas du renommage des Pokémons.

 Le premier jour, un Pidgey (Roucool) fut capturé, et il fut accidentellement nommé  aaabaaajss avant de devenir Bird Jesus. Il a accompagné Red dans son aventure pour l’entièreté du jeu comme le prophète d'Helix sur Kanto. Bien que son efficacité au combat soit assez critiquable, il incarnait l'espoir et la futur victoire de Red sur la Ligue Pokémon.

Opposés à Lord Helix et Bird Jesus, Dome (l'autre fossile) et le faux prophète Flareon (Pyroli en français).

 En effet, l'alternative d'Helix étant Dome, il incarne le Mal, l'échec et est responsable des drames qui ont ensanglantés TPP.
 Flareon, the False Prophet, est une erreur du Hive Mind, qui après bien des efforts, avait acquis un Eevee (Evoli) et tentait de le faire évoluer en Vaporeon (Aquali) en achetant une Pierre Eau, qui aurait pu apprendre Surf afin de traverser l'océan.

 Malheureusement, ils ont acheté une Pierre Feu et fait évoluer le Eevee en Flareon, rendant les heures passées à obtenir le Vaporeon inutiles.
 Les adeptes d'Helix supposent donc que Flareon est l'envoyé de Dome sur Kanto et qu'il est responsable de plusieurs catastrophes.

 Au cours des autres parties, tout un panthéon s'est formé, et plusieurs divinités ont été déclarées bénéfiques ou maléfiques aux joueurs.





- Anarchy vs Democracy


 Le mode de base étant juste de comptabiliser chaque commande mise dans le tchat, certains viewers étaient frustrés du chaos qu’entraînait la succession des inputs après s'être perdus dans la base secrète de la Team Rocket.

 Le mode Democracy fut donc ajouté, et prenait en compte les commandes qui étaient le plus indiquées, dans le but de faciliter le jeu. Par opposition, on appela le mode de base Anarchy. Les joueurs pouvaient donc voter pour choisir le mode de jeu qu'il préféraient.

 Comme beaucoup, je trouve que c'est un peu une manière de tricher, et que le mode Anarchy est beaucoup plus fun (frustrant aussi, certes), plus impressionnant, et correspond vraiment à l'objectif de départ de l'expérience sociale. Mais même en mode Democracy, le jeu est difficilement jouable.


 Dans la mythologie, ces modes de jeux se sont traduit en débats presque politiques entre les partisans anarchistes et démocrates, incarnés par les représentants du Bien contre ceux du Mal. 



- Les releases

 Les plus grandes catastrophes qui ont ensanglanté TPP sont les releases
 En effet, le plus grand ennemi du Hive Mind était lui-même, en particulier lorsqu'il allait dans le menu du PC, sur lequel on décide de l'organisation de l'équipe... et relâche définitivement des Pokémons.
 Dans un jeu où le grinding de levels, faire monter en niveaux les Pokémons est très fastidieux, relâcher des Pokémons capturés et entraînés pendant des jours est très frustrant, et on a blâmé les suppôts de Dome et Flareon d'être les mauvais esprits derrière ces massacres.

 Le Bloody Sunday fut l'événement le plus terrible de TPP.

 Le dimanche 23 février 2014, au 11ème jour de la première partie de TPP, en cherchant à ajouter à l'équipe le puissant AA-J (Zapdos/Électhor), le Hive Mind a définitivement relâché 12 Pokémons. Ce jour sanglant a marqué les mémoires du Hive Mind qui approche désormais le PC avec crainte.
 AA-J fut soupçonné responsable de ce malheur, jusqu'à ce qu'il élimine quasiment à lui tout seul la Ligue Pokémon.
 Cette première partie de Pokémon Red détient  par ailleurs le record de releases, avec 18 Pokémons relâchés dans toute la partie.




- Les équipes gagnantes


 A chaque partie, le Hive Mind a fini par s'en sortir, à aller jusqu'à la Ligue Pokémon et la battre. Les participants sont désormais entrés au Panthéon de la Ligue Pokémon. 

 Mais la plus célèbre restera la première, notamment pour toute la production audio-visuelle autour de l'équipe gagnante.


Les teams gagnantes



Conclusion


 J'ai trouvé cet événement très intéressant. Peut-être trouvez-vous cela ridicule : après tout, vous pouvez penser que ce n'est qu'un jeu, sur lequel une bande de jeunes geeks ont regardé un personnage sur un écran faire des tours sur lui-même.


 Moi j'ai vu au delà.


 Déjà, j'apprécie beaucoup d'avoir assisté et participé à la création d'une mythologie. Le nombre de fan-arts, de memes, et d'échanges autour de TPP est assez impressionant ! Rien que pour ça, ça vaut le détour.

  

 Ensuite, et vous pouvez trouver ça naïf, j'ai été très touché par ce que représentait cette expérience. Des milliers de joueurs qui sont parvenus à atteindre leur objectif là où tout le monde disait que ça ne mènerait nul part.
 Il a fallu affronter les aléas, les trolls qui voulaient voir le projet échouer, mais au final, l'expérience est un succès, puisque les joueurs sont parvenus à coopérer et atteindre leur objectif dans un chaos absolu.

 Il faut savoir que je suis assez utopiste, et que mon monde idéal est un régime similaire à l'anarchie. Dans cette optique, j'ai été très intéressé de voir ce que pouvait donner une expérience sociale comme celle-ci.

 Et de voir que le résultat est positif me conforte dans le fait que l'humanité est capable de travailler ensemble, pas forcément sous les ordres d'un individu, mais comme une masse où l'action individuelle contribue au progrès collectif...



 Un an plus tard, et actuellement à l'heure où cet article est publié, Twitch Plays Pokemon s'est lancé un nouveau défi : capturer les 151 Pokémons disponibles dans la première génération.

 Le stream de Pokémon Red est donc relancé plein de vigueur, avec cependant moins de participants que la première fois. Le défi semble impossible à accomplir, moi-même doute de sa réalisation.
 Mais TPP nous a déjà surpris plusieurs fois, alors pourquoi pas cette fois ?

 Voilà pourquoi je vous invite à assister, voir participer à cette expérience sur http://www.twitch.tv/twitchplayspokemon


 Je vous laisse avec la vidéo de Shindehai qui rend hommage à cette expérience en musique.





 Merci d'avoir lu !


 Pour en savoir plus :

http://www.twitch.tv/twitchplayspokemon
http://twitchplayswiki.wikia.com/wiki/Twitch_Plays_Pok%C3%A9mon_Wiki
http://www.journaldugamer.com/2015/02/13/twitch-plays-pokemon-attraper-tous-les-pokemon/
https://www.askhelixfossil.com/

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Repolitiser la non-binarité et le genre

Je suis non-binaire

L'anarchie, mouvement politique et modèle de société