Merci Internet #5 - Janvier 2016

Bonjour et bonne année !

C'est reparti pour Merci Internet, qui continue d'étudier l'actualité des 30 derniers jours, depuis Internet (quoi qu'il parait qu'il faudrait dire "l'internet", maintenant...)
Au programme ce mois-ci, la Grande Faucheuse lit la presse people...




QUAND LA MORT SE RAPPELLE QUE LES STARS AUSSI DOIVENT MOURIR


Ce mois de janvier fut en effet meurtrier pour les plusieurs des icônes des dernières décennies, voir du siècle dernier, en particulier dans les milieux de la musique et du cinéma.

On peut relever parmi les plus connus (des Français de ma génération, en tout cas), par ordre de décès :
Michel Delpech (chanteur français), Vilmos Zsigmond (chef-opérateur américano-hongrois), Michel Galabru (comédien français), Pierre Boulez (compositeur et chef d'orchestre français), André Courrèges (couturier français), Otis Clay (chanteur de soul américain), David Bowie (chanteur et icône de la pop/rock britannique), Alan Rickman (acteur britannique), Michel Tournier (écrivain français), Glenn Frey (guitariste et fondateur des Eagles), Ettore Scola (cinéaste italien)...
Voilà pour quelques-uns des plus connus. Si ça ne vous fait pas assez, consultez la liste complète sur Wikipédia.

Je rajouterais quand même à cette liste Lemmy Kilmister (fondateur et leader de Motörhead), mort 3 jours avant 2016.

La masculinité de cette énumération de noms me fait penser qu'il y a sérieusement un problème de déséquilibre dans nos icônes...
Espérons qu'il y ait plus d'équité dans celles et ceux qui prendront leur place...


Chaque jour, des milliers de personnes meurent, mais quand il s'agit de peoples, ça devient soudain intéressant, en tout cas pour les médias. On a peut-être eu l'impression que beaucoup de personnalités mourraient, mais elles sont surtout importantes en réputation plutôt qu'en nombre, ou en tout cas, elles font écho chez ceux de ma génération.

Personnellement, les morts de personnes connues ne me touchent pas plus que ça, parce que s'ils sont connus, c'est qu'ils ont déjà apporté quelque chose.
Je trouve ça finalement plus triste quand un inconnu meure, avec une sensation de gâchis, d'une vie perdue. Alors qu'une star qui meure, est en quelque sorte devenue immortelle par sa popularité et ce qu'elle a fait pour l'acquérir...

Bref, je préfère me souvenir des personnes connues pour ce qu'elles ont fait plutôt que pour leur mort, qui est juste le dernier acte de leur vie.
Et au final, rien ne leur donne plus de visibilité que de mourir, ça sacralise la personne et rend son oeuvre éternelle.
La mort, meilleure publicité ?


Petite mention quand même pour David Bowie, qui était (et est toujours) mon chanteur préféré (à l'internationale, en France, c'est Georges Brassens).
Plutôt que de m'attrister sur le fait qu'il ne fera plus rien, je préfère m'en rappeler pour ce qu'il a fait.


Vous pouvez d'ailleurs retrouver Blackstar, son dernier album, ainsi que certaines de ses meilleures chansons dans la playlist Spotify Dédale d'Idées.

Une de mes chansons préférées de David Bowie, c'est Life on Mars.
Et vous ? Quel Bowie préférez-vous ?




Si vous voulez (re)découvrir son histoire, je vous conseille cette vidéo de Breakfast in Backstage (ainsi que leurs autres vidéos si vous êtes fan de rock)
Rest in peace Bowie, Ziggy, David Robert Jones ou comme tu veux te faire appeler et merci pour ce que tu apporté au monde !


Quelques hommages et réactions :


  • Comment mieux résumer David Bowie que dans ce GIF de Helen Green, qu'elle avait créé pour les 68 ans de l'artiste

LES VIDÉOS DU MOIS


- Le retour tant attendu de Karim Debbache !
Après Crossed, son émission sur les liens entre cinéma et jeu vidéo, sa nouvelle émission Chroma, qui fut financée en quelques heures sur Ulule, démarre avec sa revue de Troll 2, un fantastique nanar :


CHROMA S01.01. TROLL2 par karimdebbache


- Tout aussi attendu, le What The Cut #37 d'Antoine Daniel ne nous a pas déçu, en particulier avec son introduction de presque 15 min, suivie d'une étude de vidéos agréable (même si je trouve que cette partie commence à s’essouffler) : 



- J'ai aussi découvert le film documentaire The Internet's Own Boy, qui présente la vie (et les raisons qui l'ont poussé à mourir) d'Aaron Swartz, le génie de l'informatique qui voulut révolutionner le monde en militant pour le libre accès. Je le recommande à tous les partisans de l'accès à l'information et encourage ceux qui n'y ont pas réfléchi à se pencher dessus : 



- Avez-vous vu les dernières fonctionnalités de Youtube ? On peut notamment poster des vidéos 360°, des vidéos "interactives" où l'on peut orienter l'angle de la caméra avec la souris. Ça promet de bonnes innovations en matière de création, comme cette immersion dans un tableau de Dali (n'hésitez pas à augmenter la qualité de la vidéo) :




- Réputé pour son utilisation d'effets spéciaux à outrance, Rocket Jump (j'en avais déjà parlé dans le précédent Merci Internet) a surpris tout le monde avec ce court métrage muet de qualité, mêlant hommage et innovation :



- Je croyais qu'il avait arrêté, mais il avait juste changé de chaîne (il était sur League of Super Critics), le Nostalgia Critic continue de faire de vidéos de critiques de cinéma (en anglais). On s'en lasse pas :




- La 5ème Nuit Originale de Thomas Hercouet a eu lieu du 16 au 17 janvier. Je n'ai pu la suivre, mais je rattrape avec les rediffusions. Allez voir ! Y'a plein de gens très biens et des discussions intéressantes.



QUELQUES TWEETS








En parlant de Twitter, il serait possible que la limite des caractères (actuellement 140) soit étendue jusqu'à 10 000 caractères. Si je ne suis pas contre un agrandissement (on doit toujours s'arranger à reformuler ses tweets pour qu'ils puissent être envoyés en une fois), ce chiffre à quatre zéros me semble un peu sorti de nul part et ferait perdre au réseau social son aspect de micro-blogging qui en fait sa particularité (il y a plein de sites pour pondre des gros pavés, vous êtes sur l'un d'entre eux).
Pourquoi pas 500 caractères ? Ça me semble plus justifié... Qu'en pensez-vous ?


Et sinon, le génial Boulet à mis au point un générateur d'avatar très sympathique, le Bouletmaton, à l'occasion de la sortie du 10ème tome de Notes.


C'est tout pour ce mois !

Je vous invite à aller voir ce que font les personnes présentées si ce n'est pas déjà fait.

Bonne année 2016 et à bientôt !

Commentaires

  1. J’apprécie aussi les vidéos What The Cut d’Antoine Daniel. Je trouve que ses analyses sont très drôles. Bien sûr, il y en a qui le sont moins, mais globalement j’aime beaucoup son humour.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à donner votre avis en commentaire !

Posts les plus consultés de ce blog

Repolitiser la non-binarité et le genre

Je suis non-binaire

L'anarchie, mouvement politique et modèle de société