Game of Thrones Saison 6 - Critique #6

Quand la série anticipe le livre


Alerte spoilers : si vous ne vous êtes pas encore fait spoiler la série (bravo), je recommande de ne pas lire cet article car il dévoile des intrigues et retournements de situation qu'il est souhaitable de découvrir par soi-même.


On l'attendait, elle est là ! La saison 6 de Game of Thrones a débarquée le 24 avril sur la chaine américaine HBO (rediffusée en France sur OCS) et nous a tenu en haleine pendant ses 10 épisodes.
Comme chaque saison, me direz-vous, sauf que cette fois, les choses étaient un peu différentes : la série est sortie avant le livre qu'elle adapte.
Les petits malins qui fanfaronnaient en sachant ce qui allait se passer pour avoir lu les livres (j'en faisait partie) se trouvèrent forts dépourvus quand les nouveaux épisodes furent venus.
Certes, quelques éléments de la saison 6 étaient dans les livres, mais la majorité de la série s'est déroulée sans être basé sur des événements écrits dans les livres.
Le suspense n'en était que plus fort et je n'ai pas été déçu... sur ce point.




Voici donc mon avis sur la saison 6 de Game of Thrones.

SCÉNARIO


La saison s'est déroulée de manière très inégale, puisque tout c'est passé en fin de saison, principalement dans le dernier épisode. J'ai même pensé à faire uniquement la critique de ce dernier épisode, tellement le reste de la saison est vide.

Pour reprendre les choses les plus importantes qui se passent dans la saison 6, plus ou moins dans l'ordre des événements :

- Meurent : Doran Martell (par Ellaria Sand) ; Roose Bolton (+ sa femme et son nouveau né, par Ramsay Snow-Bolton) ; Balon Greyjoy (par son frère Euron) ; Alliser Thorne (pendu par Jon Snow) ; Osha (par Ramsay Bolton) ; les Khals (brûlés par Daenerys) ; Hodor ; Brynden Tully/Le Silure ; Rickon Stark (par Ramsay Bolton) ; le géant Wun Wun ; Ramsay Bolton (who let's the dogs out) ; Walder Frey ; Pycelle (par les oiseaux de Qyburn) ; Tir groupé sur le Grand-Moineau, les septons, les septas, les moineaux (dont Lancel), Margaery, Loras et Mace Tyrell et tout ceux qui se trouvaient dans le septuaire de Baelaor (attentat au feu grégeois commandité par Cersei) ; Tommen (suicide) ; et plein d'autres encore.
Les affiches de promotion spoilaient
déjà le retour le retour de Jon Snow

- En contrepartie, reviennent alors qu'on les croyaient morts : Jon Snow ; Benjen Stark ; Sandor Clegane

- On apprend aussi que : Brienne et Podrick se mettent au service de Sansa ; Brann devient la Corneille à Trois Yeux et voyage dans le temps ; Sansa et Jon se retrouvent ; Les Fer-Nés sont divisés entre ceux qui suivent Yara et ceux qui suivent Euron ; Gregor Clegane est moins mort et plus fort que ce qu'on pensait ; "Hold the door" ; Lyanna Mormont a plus de charisme que tout Westeros confondu ; Arya a les pouvoirs des Sans-Visages ; Sandor Clegane traîne avec Béric Dondarrion et Thoros de Myr ; Yara préfère les femmes et dragouille Daenerys ; Ramsay Bolton perd la bataille de Winterfell, repris par les Stark ; Cersei tue ses ennemis mais n'en ressort pas gagnante ; Mélisandre se fait gronder ; Daenerys casse avec Daario ; Varys se déplace très vite ; Samwell Tarly aime les livres.
The Four Leaders

Pour résumer, à la fin de la saison :
Cersei s'assoit sur le Trône de Fer, mais n'a plus d'alliés. Daenerys, avec le soutien des Immaculés, des Dothrakis, des Fer-Nés, de Dorne et de ce qui reste des Tyrell, navigue vers Port-Réal avec une grande flotte (et ses dragons). Jon Snow est Roi du Nord avec une petite armée. L'Hiver est là et les Marcheurs Blancs sont méchants.


Qu'est-ce qu'on peut en dire ?

J'ai trouvée la répartition des intrigues dans les épisodes très inégales. C'est sans doute du au fait qu'ils essaient d'étirer ce qu'il reste à raconter sur plusieurs saisons, mais je trouve que depuis la saison 4, il ne se passe plus grand chose, les épisodes sont un peu vides, à l'exception de quelques coups d'éclat de temps à autres (le dernier épisode en était un).
Des arcs narratifs sont terminés, d'autres démarrent, et ceux qui sont encore développés avancent à faible vitesse. Honnêtement, j'ai l'impression que depuis la mort de Joffrey Lannister dans la saison 4, les choses se ralentissent : avez-vous l'impression que ça ait beaucoup bougé depuis ? En ce qui me concerne, pas des masses. Cependant, la fin de la saison 6 laisse espérer de grands bouleversements...

De plus, les arcs de certains personnages n'ont pas spécialement d'intérêt.
Samwell Tarly, Gilly (Vère) et son fils ne font que passer dans cette saison. Leur seul intérêt est de nous introduire deux nouveaux lieux, à savoir Horn Hill/Corcolline et Oldtown/Viellevielle. Reste à savoir si ces lieux serviront à quelque chose...
Petyr Baelish reste plutôt sage, pour une fois. Du coup, on s'ennuie.
L'arc d'Arya Stark est inutilement long et prévisible. Ça faisait deux saisons qu'on se demandait ce qu'elle faisait à Braavos, et maintenant qu'elle est revenue à Westeros, on se pose toujours la question.
Dorne et les Martell sont quasiment invisibles malgré des actes importants.
Les Tyrell sont également peu présents et sont uniquement vus comme victimes. Olenna et Margeary se défendent un peu, mais perdent. Loras est peut-être le moins chanceux de la saison : il passe son temps enfermé, puis sort de son cachot pour se faire mutiler avant de mourir.
À la fin de la saison, Olenna reste la seule
Tyrell après la mort de ses petits-enfants
Par ailleurs, je trouve problématique qu'aucun contre-argument ne soit fait sur le fait qu'il soit condamné pour son homosexualité. La série laisse le soin au spectateur de pleurer de lui-même le sort du Chevalier aux Fleurs, sans doute pour ne pas se mettre à dos un public homophobe... Le problème, c'est qu'il est montré comme coupable et que la seule défense qu'il a aux yeux des spectateurs, c'est Yara Greyjoy qui compense en fricotant avec une femme (j'y reviendrais).
Jaime Lannister ne fait que d'aller d'un lieu à l'autre, lâcher 2-3 lignes de dialogues et s'en aller. Sa seule vraie action de la saison est de parvenir à reprendre Riverrun/Vivesaigues.
Pareil pour Mélisandre, qui ne fait que suivre le mouvement et semble avoir perdu toute personnalité.
Sandor Clegane n'est pas spécialement intéressant non plus. On l'avais laissé pour mort à la fin de la saison 4, mais en fait il avait survécu et s'était fait des amis, qui se font tuer avant qu'on ait le temps de s'attacher à eux.

À ce propos, sachez que s'il y a bien quelque chose que je déteste dans les séries, c'est les résurrections
Tout l'intérêt de tuer un personnage dans une fiction, c'est que son arc narratif se termine. Ressusciter, c'est une facilité scénaristique : tout le monde pleure la mort du personnage (ou pas), puis tout le monde se réjouit de son retour (ou pas). C'est juste une manière trop simple de jouer avec les sentiments du spectateur.
Tiens ? Salut Benjen !
Ça va depuis la première saison ?
Et une fois qu'un personnage est ressucité, qu'est-ce qui empêche les autres de faire de même ? Qu'est-ce qui nous dit qu'on va pas retrouver Ned Stark, la tête recousue par Qyburn, ou Khal Drogo, renvoyé sur Terre par le Maître de la Lumière, dans les prochaines saisons ?
Non, j'aime pas les résurrections. What is dead should never rise, pour détourner le dicton Greyjoy.

Ça m'a surtout énervé pour Jon Snow. C'était prévisible, évident, avant même que la promotion de la saison ne le spoile, on sentait déjà tous qu'il était mort.
Je n'ai jamais trouvé le personnage de Jean Neige particulièrement intéressant. Il est plat, inexpressif, réagit toujours de la même manière et est globalement trop gentil pour le ton de la série.
Sa mort apportait de l'intérêt à son personnage et sa résurrection a tout gâché.
J'espère pour la suite qu'il sera plus intéressant : la fameuse théorie "L+R=J" sur ces origines se confirme et ses relations avec Sansa semblent pouvoir se compliquées. Il y a donc du potentiel pour qu'il gagne en intérêt.

Autre point qui m'énerve, la bataille de l'épisode 9
Déjà, il faut savoir que ce que j'aime dans GoT par rapport aux œuvres du même genre, c'est que les événements qui s'y déroulent sont décidés par les dialogues, la géo-politique, les alliances, mariages, morts, assassinats et pas forcément par des batailles.
The Battle of the Bastards était présentée
comme un affrontement entre Jon et Ramsay
J'avais détesté l'épisode 9 de la saison 4 qui se focalisait uniquement sur la Bataille du Mur entre la Garde de Nuit et les Sauvageons. Je craignais que cet épisode soit pareil, et heureusement, pas tout à fait.
Déjà, parce que la bataille prend seulement la moitié de l'épisode, pas la totalité. Ensuite, parce que je l'ai trouvé impressionnament bien chorégraphiée, bien que pas crédible du tout.
Maintenant, ce qui ne va pas.
La bataille aurait pu être intéressante : à la tête des deux armées, deux bâtards au même nom (Snow) et toute une flopée de personnages qu'on ne souhaite pas voir mourir (enfin, je crois).
Rassurez-vous, la bataille n'a fait que 3 morts : Rickon Stark, le géant Wun Wun et Ramsay Bolton-Snow. Et encore, je triche, puisqu'ils sont morts avant ou après la bataille en elle-même. Le reste, c'est des personnages qu'on ne connaissait pas. Je trouve horrible de voir des centaines de personnes mourir sans que ça ait aucune conséquence, mais reconnaissez que les morts de la bataille n'ont aucune valeur scénaristique.
Et c'est sans compter sur ce Deus Ex Machina, nul, mais alors terriblement nul : Petyr Baelish et les chevaliers du Val.
Heureusement que Sansa avait prévenu Jon qu'ils allaient arriver !
On se doutait bien que quelqu'un allait les sauver (personnellement, j'espérais qu'ils arrivent trop tard) et ça n'a pas manqué : v'là-t'y pas qu'alors que tout est perdu, Gandalf arrive aux premières lueurs à l'Est avec les cavaliers du Rohan et charge les Uruk-Hais par derrière.
Ça m'a vraiment énervé : ils sont en sous-nombre, en position d'attaquants, désorganisés, leur commandant abandonne sa stratégie et ils se retrouvent encerclés sans aucune issue, mais comme les lanciers prennent le thé avant d'avancer, les chevaliers du Val arrivent pile à temps, exactement comme Stannis Baratheon contre les Sauvageons dans la bataille du Mur de la saison 4. D'un point de vue stratégique, Jon ne mérite pas la victoire.
La mort de Rickon ne change rien, il n'avait aucune importance dans la série. La mort de Wun Wun est juste triste car c'était le dernier géant. La seule mort qui a une véritable influence est celle de Ramsay, qui, difficile de dire le contraire, l'avait bien cherché.


Bon, pour revenir à des points plus positifs, tout n'est pas à jeter (mais je trouve la critique de points négatifs plus intéressante que la simple éloge).

Même s'il ne se passe grand chose, la saison était bien. Pardon, je corrige : le dernier épisode était bien. Très bien. Trop bien, j'aurais préféré qu'il soit répartit au long de la série.
Je le considère comme le meilleur épisode toutes saisons confondues, mais je trouve dommage qu'il atteigne ce score au détriment de la saison dans laquelle il s'inscrit.


Souviens-toi, souviens-toi de ce 5 de novembre...
Les 15 premières minutes de l'épisode 10 sont absolument folles et étaient à mon avis le point central de la saison. Ce qui est formidable, c'est qu'on sent ce qui va se passer, on veut se tromper, les plans s'enchaînent, on comprend  que Cersei va faire sauter le septuaire et tout ceux qui s'y trouvent, et nous sommes comme Margeary, incapables de faire quelque chose. J'ai beaucoup aimé la musique qui accompagnait la scène : l'utilisation du piano est assez critiquable, puisqu'elle créé un décalage avec le reste de la série, mais je trouve justement ça intéressant, on sent que ce qui se passe est exceptionnel.
Le suicide de Tommen est la touche finale : on retient son
Nonononononononononononon-ooooh...
souffle durant ce plan fixe sur le roi qui enlève sa couronne, sort du cadre pendant de longues secondes, nous laissant voir le septuaire détruit par la fenêtre, puis revient et se laisse tomber. Alors que Cersei tentait de le protéger, elle finit par causer sa mort. Résultat, personne n'en sort gagnant. Pas la Foi. Pas la Couronne. Définitivement pas les Tyrell. Les Lannister non plus. J'en fait ma deuxième scène préférée, après celle du jugement de Tyrion (saison 4 épisode 6).


L'arc de Daenerys semble enfin avancer : après avoir trainé pendant plusieurs saisons à Meereen, elle vogue vers Westeros, avec une grande flotte, une grande armée, de puissants et de nouveaux alliés, de bons conseillers. Je n'aime pas particulièrement son personnage dans la série (je la préfère dans les livres) car elle sort victorieuse de toutes les difficultés qu'elle pourrait rencontré, ce qui est un peu agaçant.
Ce qui m'emmène vers un point que j'aimerais développer...


GIRL POWER ?


Je voudrais revenir sur un point qui m'a paru intéressant : le rôle et la place des femmes dans cette saison.
Vous l'avez peut-être remarqué, quelque chose a changé dans la façon dont la série présentait ses personnages féminins (en partie, ne nous affolons pas).
Certain.e.s sont allés jusqu'à dire que la série était féministe... Mouais, calmons-nous.

Game of Thrones a toujours été critiqué pour la forte présence de scènes violentes, de meurtres et de sexe. Hors, si cette saison a eu son lot habituel d'hémoglobine, les scènes de sexe, ou tout simplement de nu se sont fait plus rares.
On avait effectivement au moins un plan sur des seins, des fesses ou un sexe (féminins) dans chaque épisode des saisons précédentes, mais la saison 6 fut plus calme sur ce point.
Bon, il y en a eu quand même, mais en nombre beaucoup plus faible et sans être forcément très sexualisés.

Pour certain.e.s, la présence de nus masculins, signifiait un meilleur équilibre dans la représentation de la nudité. On a en effet eut droit aux fesses de Jon Snow (bonjour fan-service) et... à un pénis avec des verrues... Ce pénis était censé montré que "Non, on ne met pas que des minous, regardez !". Sauf que non. Ce n'est pas sexualisé et est censé provoquer le rire ou le dégoût, pas du désir. D'autant plus gênant, qu'il appartient à un jeune garçon, sans doute trop jeune pour être adulte...

Maintenant, regardons les nus féminins.
La plupart sont des prostituées et sont immédiatement sexualisées.
Un choix intéressant a été de montrer une relation entre femmes de Yara Greyjoy et une prostituée. Si je trouve ça bien car ça contrebalance la victimisation et la supposée criminalité de Loras Tyrell, la scène montre de simples embrassades avec un torse dévoilé, juste ce qu'il faut pour intéresser un public (surtout masculin) et suggèrent un acte sexuel sans plus de sentiments.
Donc, si je félicite la série pour le développement de personnages gays, je déplore que ça reste uniquement sur le plan sexuel, orienté de manière à froisser au minimum son public homophobe (qui mériterais de l'être).


Une possible relation entre Dany et Yara ?


Quand Daenerys ressort du temple de Vaes Dothrak après avoir brûler les Khals qui menaçaient de la violer, elle est nue (rebonjour fan-service). D'un côté, cette scène montre sa victoire dans toute sa féminité sur la masculinité de ceux qui voulaient l'asservir. De l'autre, on ne peut pas s'empêcher de penser que les plans, coupés au niveau du ventre, qui s'éternisent sur son corps, l'asservissent à nouveau, cette fois au regard du spectateur, que la victoire de sa féminité n'est possible que sous l’œil intéressé du spectateur masculin.

Je dirais donc que du point de vu des nus et des scènes de sexe, il y a toujours un déséquilibre, même si, en effet, ça s'améliore.

D'autre part, vous avez peut-être remarqué que les rôles de personnages féminins ont de plus en plus d'importance.

La série se termine avec Cersei sur le trône et Daenerys à la tête d'une armée pour la détrôner. On a donc une inversion des rôles par rapport au début de la série, où elles étaient "femmes de" (pas seulement, heureusement), les hommes qui restent (beaucoup de morts en 6 saisons) étant leurs alliés ou leurs ennemis.
Même les Martell et les Tyrell se retrouvent avec des
Trois combattantes (Source)
femmes à leur tête : c'était plus ou moins le cas par avant, mais pas de manière officielle.

Arya revient à Westeros en ayant retrouvé son identité et accomplit le début de sa vengeance en tuant Walder Frey.
Sansa reste dans l'ombre de Jon. Il a fallut attendre la saison 4 pour que son personnage soit enfin agréable. Elle commençait même à avoir du caractère... qui a complètement disparu dans la saison 5, où Sansa était seulement victime de Ramsay. Que les Anciens Dieux soient loués, la saison 6 a corrigé cela et en a fait un vrai personnage, avec du charisme et un rôle qu'elle maîtrise dont la géopolitique. Malgré son utilité dans la bataille de Winterfell et sa légitimité en tant que Stark, c'est Jon qui est sacré Roi du Nord, alors qu'elle aurait tout à fait pu tenir les fonctions de Reine du Nord. C'est dommage, mais la série n'est pas finie et les relations entre Sansa et Jon semblent parfois un peu tendues.
Brienne de Torth n'est pas spécialement intéressante dans cette saison. Je me demande juste si sa relation avec Jaime va se développer.
Margeary m'a un peu déçu dans cette saison. C'était parce qu'elle jouait le jeu du Grand Moineau et n'a pas pu véritablement manipuler comme elle le fait d'habitude, même pas Tommen. Dommage, donc, qu'elle se soit assagie (pour sauver son frère de ce terrible crime qu'est l'homosexualité...). 
Trois reines (Source)
Cersei est géniale. Je la déteste, je l'adore et j'adore la détester. Elle est horrible, encore plus qu'avant et j'espère qu'elle aura une fin digne de la lionne qu'elle est (parce que ne nous le cachons pas, on sait tous qu'elle ne va pas rester longtemps sur le trône).
J'ai des avis contradictoires sur Daenerys. Comme je l'ai déjà, je trouve dommage qu'elle sorte toujours victorieuses des difficultés qu'elle rencontre. En voulant en faire un personnage trop fort, je trouve qu'elle perd de l'intérêt. Je l'ai bien aimée dans le dernier épisode, notamment dans sa relation avec Tyrion : j'espère qu'il la laisseront comme ça, Tyrion en Main de la Reine, et qu'il n'essaieront pas de forcer une relation amoureuse entre eux. 
Belle / Pas belle. On a compris.
Mélisandre ne fait pas grand chose à part ressusciter Jon Snow et montrer qu'elle vieillit quand elle enlève son collier. La tension qu'ils tentaient de mettre dans la scène m'a dérangé : elle est juste plus vieille et moins jolie (selon certains critères) que ce que l'on pensait, pourquoi faire comme si elle se définissait uniquement par son apparence ?
Lyanna Mormont a beaucoup fait parler d'elle. Du haut de ses 10 ans, elle semble dominer le monde. Même si j'aime bien son personnage, je le trouve un peu exagéré et j'espère qu'ils lui mettront quelques faiblesses.
Yara Greyjoy parvient tant bien que mal à se légitimer pour le Trône de Sel (... lol). Mais elle doit tout de même passer par le soutien de son frère pour cela. 

Si la plupart de ces femmes sont impressionnantes, notez qu'elles sont toutes nobles ou proche du pouvoir. Car dans le monde de Game of Thrones, les femmes loin du pouvoir qui nous sont présentées sont rares et faibles (exception faite des sauvageonnes, avec Ygritte ou Osha).

Une des remarques qui est fait sur l'univers de GoT, c'est que la série n'est pas sexiste mais prend place dans un univers sexiste.
J'ai quelques problèmes avec ce constat. Ce serait un argument tenable si la manière dont les femmes étaient présentés les montraient dominant, s'affranchissant de ce sexisme. Or c'est un luxe qui semble réservé aux femmes proches du pouvoir et qui se placent forcément en comparaison avec un homme (mari, père, etc.). La mise en scène contredit souvent cet anti-sexisme (cf. les scènes de nu et de sexe, j'y reviens pas).

Donc, je ne dirais pas que la série est féministe ou deviendrait féministe. Par contre, je pense qu'on peut dire que la série se féminise, dans le sens que les rôles féminins prennent de l'importance.
On peut noter qu'il y a une amélioration, un rééquilibrage, mais c'est quelque chose qui devrait être normal et qu'on ne devrait pas avoir à féliciter.



CONCLUSION


Pour conclure, même si je râle, j'ai bien aimé cette saison. Très inégale, avec des événements mal répartis, des arcs narratifs qui s'égarent un peu, mais un épisode final absolument fou.
George R. R. Martin a annoncé que les événements ne se dérouleraient pas tout à fait de la même façon dans les livres, même si les grandes intrigues devraient rester les mêmes. Il est toujours en train d'écrire Winds of Winter mais à pris du retard (il s'en excuse). Du coup, j'ai aussi hâte de voir ce que ça va donner...
Au final, j'ai l'impression que se détacher des livres a permis à la série de mieux se développer, ce qui me fait me poser des questions sur l'intérêt des adaptations...


Personnage préféré de la saison : Cersei
Quel est le votre ?

Et maintenant, un peu d'anticipation...
Que pensez-vous qu'il va se passer dans les prochaines saisons ?
Il a été annoncé qu'il n'en resterait que deux, de 6 ou 7 épisodes chacune, on s'approche donc de la fin.
À mon avis, voilà ce qui va se passer... Saison 7 : Daenerys prend le Trône de Fer. Saison 8 : Elle s'allie avec le Nord pour vaincre l'armée des morts. La question, c'est qu'est-ce qui va bien se passer et qu'est-ce qui va mal se passer ? Est-ce que ça se termine avec un couple incestueux sur le trône ou est-ce que le Roi de la Nuit zombifie tout Westeros, laissant la survie de l'humanité au reste du monde ?

Réponse l'année prochaine (et l'année d'après) !

Merci d'avoir lu et rappelez-vous : When you play the game of thrones, you win or you die...

Commentaires

  1. Mon personnage préféré c’est Daenerys. J’ai pris plaisir à lire cet article même si j’ai arrêté de regarder Games of Thrones depuis la saison 2. LOL.Je n’arrive pas à m’accrocher à cette série. Dommage.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à donner votre avis en commentaire !

Posts les plus consultés de ce blog

Repolitiser la non-binarité et le genre

Je suis non-binaire

L'anarchie, mouvement politique et modèle de société