CQJP #3 - Crimson Peak - Ce Que J'en Pense



 Voici mon avis sur Crimson Peak, le dernier film de Guillermo del Toro.


 Avant de démarrer, je précise que j'ai vu le film en salle et en version originale, votre expérience pourra donc être un peu différente de la mienne.

 Il n'y aura pas (ou peu) de spoilers, mais je conseille quand même d'avoir vu le film avant de lire cette critique, au risque d'être perdu.


RÉSUMÉ ET FICHE TECHNIQUE


 Edith Cushing (Mia Wasikowska), une jeune écrivaine débutante issue d'une famille américaine riche et qui est hantée par le fantôme de sa mère décédée, tombe amoureuse d'un mystérieux anglais du nom de Thomas Sharpe (Tom Hiddleston) venu investir aux Etats-Unis. Elle le suit jusqu'à son manoir du Cumbria, situé sur un grand filon d'argile rouge, où il vit en compagnie de sa sœur (Jessica Chastain).
 Mais le manoir en ruines semble être hanté par des âmes torturées...




Réalisé par : Guillermo del Toro
Date de sortie : 14 octobre 2015
Durée : 1h59
Avec : Tom Hiddleston, Mia Wasikowska, Jessica Chastain, Charlie Hunnman, Jim Beaver
Genre : horreur, gothique et romance (un peu)
Scénario : Guillermo del Toro, Matthew Robbins
Production : Legendary Pictures
Distribution : Universal Pictures


AVIS GÉNÉRAL


 Tout d'abord, sachez que je suis un grand fan de Guillermo del Toro. J'adore ces films, particulièrement Le Labyrinthe de Pan et Hellboy (surtout le 2). J'attendais donc la sortie de Crimson Peak avec impatience. Le résultat... Mouais, pas mal mais un peu déçu...

 Comme annoncé par le personnage principal à propos du roman qu'elle écrit, ce n'est pas une histoire de fantômes, mais une histoire avec des fantômes.

 Ce qui fait la force du cinéma de del Toro, c'est à mon avis l'imagination florissante du réalisateur mexicain qui se traduit dans des décors et des êtres esthétiquement intéressants.
 C'est quelque chose qu'on a un peu retrouvé dans Crimson Peak, principalement à propos du manoir. Mais même si les costumes sont assez jolis et le choix des couleurs intéressantes, les monstres (ici, des fantômes) ne sont pas à la hauteur de ce à quoi nous avait habitué GdT.

 Mais l'aspect visuel ne fait pas tout le film... Un scénario bien écrit et une histoire surprenante sont aussi importants. Et de ce côté, Crimson Peak est décevant...



 Voilà donc de manière plus détaillée ce que j'ai aimé et moins dans ce Crimson Peak.


LES POINTS POSITIFS


- L'esthétique gothique plutôt réussie est ce qui fait l'intérêt du film.

 Le contraste entre les couleurs est clair, d'abord des couleurs chaudes dans la tranquille Amérique, puis des couleurs froides dans la sombre Angleterre.

 Annoncé dès le titre, le rouge (crimson signifie pourpre) a une place centrale dans l'histoire, puisque le manoir des Sharpe est construit au dessus d'un filon d'argile rouge dans lequel il s'enfonce de plus en plus et qui teint la neige et l'eau en rouge. Effectivement, lors de la deuxième partie du film, seuls le rouge de l'argile et le jaune des vêtements d'Edith se démarquent dans la froideur du manoir.
 Les costumes font parfois un peu toc, mais sont plutôt jolis. 
Le manoir, un décor magnifique.
 Le manoir en lui-même est ce que j'ai le plus apprécié, on sent que del Toro lui a consacré de l'effort et du temps pour en faire un élément central de son histoire. Il traduit parfaitement l'ambiance d'horreur gothique du film, avec son plafond troué qui laisse tomber des flocons de neige dans le hall du manoir.


- Le casting est appréciable et les acteurs sont convaincants.


Edith Cushing est au final un
personnage réaliste, naïf mais pas trop
 J'avais peur que le rôle de Mia Wasikowska soit dans la trempe de ce qu'elle avait eu dans le Alice au Pays des Merveilles de Tim Burton (je l'avais trouvée insupportable). Mais pas du tout, elle est tout à fait agréable. Je m'attendais au cliché de la gentille fille naïve qui tombe bêtement amoureuse, mais elle est plus que ça. Si elle reste un peu naïve dans la première partie, elle s'éveille dans la deuxième et devient un personnage assez intéressant.
 Si vous êtes quelqu'un qui rêve d'être publié pour ce que vous avez écrit, vous vous identifierez facilement à son personnage, ce film a été fait pour vous satisfaire. Sinon, espérons qu'elle parviendra à réveiller l'écrivaine de fan-fictions qui sommeille en vous... 
 C'est vraiment comme ça que j'ai perçu le film : une fan-fic (correctement écrite) d'une jeune fille qui rencontre Tom Hiddleston et tombe amoureuse de lui malgré son côté maléfique...
Tom Hiddleston dans toute
sa pâleur...

 Car la star du film, c'est Tom Hiddleston, bien évidemment.
 À sa première apparition, la salle a été parcourue par un murmure de satisfaction (faut dire qu'il arrive auréolé de la lumière du soleil couchant...). Notamment depuis son rôle de Loki pour Marvel, il a un énorme succès en tant que méchant et a gagné sa place sur les murs d'adolescent(e)s et des billets tumblr. Il est vrai qu'il a un certain charme, mais personnellement, je n'ai pas trouvé que le film le mettait vraiment en valeur, à part peut-être lors de sa première apparition et dans la (timide) scène de sexe.

 Les autres personnages sont corrects, même si leurs personnage sont vraiment clichés : la sœur jalouse (ou le rôle de la belle-mère), le père protecteur, le gentil copain trop gentil qui se fait friendzoner, etc. Mais ce n'est pas dérangeant, on ne pouvait pas vraiment faire autrement.

 Ah, et si vous êtes fans de ces séries, vous pourrez vous amuser à voir Bobby Singer de Supernatural discuter avec Owen Harper de Torchwood...


- La multiplicité de genres de ce film lui donne de l'intérêt.


 En effet, ce n'est pas un film d'horreur, ce n'est pas un film de costumes, ce n'est pas un film gothique et ce n'est pas non plus une romance, mais c'est tout ça à la fois.

 Il aurait donc été facile que le film se casse la figure mais c'est plutôt bien négocié, tous les genres sont abordés et mis en valeur sans écraser les autres.


 Mais hélas, je crains que les points positifs se terminent ici et qu'il est temps de passer aux choses qui fâchent...



LES POINTS NÉGATIFS


 - Un manque total d'originalité dans le scénario...

 En effet, le film est totalement prévisible. Je n'ai pas été surpris une seule fois par l'histoire, on devine au premier regard quel sera le rôle de chacun, qui sera gentil, qui sera méchant, quelles relations les personnages ont entre eux et comment ça va se finir.
 L'histoire est au moins aussi vieille que les contes de Charles Perrault (Barbe Bleue pour ne pas le citer). Ce n'est pas quelque chose de mal en soi tant que l'oeuvre apporte quelque chose de plus, une version, une vision différente, une adaptation intelligente, etc.
 L'histoire n'est pas mauvaise, mais n'a rien d'originale, ce qui est dommage.
 Si qui est encore plus décevant, c'est que quasiment la même histoire était racontée dans L'Échine du Diable, un film autre film de Guillermo del Toro (2001).


L'ECHINE DU DIABLE - Bande-annonce VO par CoteCine

 Je comprends que le film est hommage aux films de ce genre (notamment les films de la Hammer), mais ce serait bien qu'il est sa personnalité et son développement propre. Je n'est rien contre les films qui rendent hommage à un genre (Tarantino fait ça très bien), mais je trouve ici que c'est fait maladroitement et n'apporte pas grand chose pour le film en lui-même...



- Des jumpscares nuls

 Mais vraiment nuls ! J'ai vraiment trouvé ça indigne d'un film de del Toro ! De base, je ne suis pas un adepte des films dont l'horreur repose uniquement sur l'effet de surprise, je préfère ceux qui sont effrayants par leur ambiance, par ce qui reste suggéré dans les ombres. Alors quand j'ai vu que les moments qui nous font sursauter marchent uniquement parce qu'une grosse vague de décibels, j'ai moyennement apprécié...



- Des fantômes trop et pas assez présents


 Qu'on ait pas eu une demi-heure pendant laquelle on nous explique que les fantômes existent, c'est très bien. C'est un aspect qui m'énerve souvent dans les films qui abordent des événements surnaturels et qui ressente le besoin de le justifier. Ici, ce n'est pas le cas, on nous balance le tout en cinq minutes, de manière tout à fait correcte (si on oublie les jumpscares trop faciles).


 Mais ce que je trouve maladroit, c'est d'avoir fait une histoire avec des fantômes pour qu'ils n'interviennent finalement (presque) pas dans la toute dernière partie. C'est dommage...

 Si les fantômes sont oubliés en fin de film, ils sont trop à l'écran vers le milieu. Je suis de ceux qui préfèrent que les sources d'angoisse restent suggérées plutôt que montrées. Et là, on a des gros plans sur les fantômes qui nous crient au visage en pleine lumière...

 Personnellement, je trouvais les (trop rares) moments où les fantômes étaient derrière une porte ou projetant des ombres (comme ce qui avait été bien fait dans L'Échine du Diable) bien plus effrayants que de les voir en plein écran...



CONCLUSION



 Voilà pour mon avis sur Crimson Peak !

 Ce n'était pas mauvais, mais décevant, surtout de la part du cinéaste que j'admire qu'est Guillermo del Toro...
 Je n'aime pas donner de notes, mais si je devais l'évaluer de manière chiffrée, ce serait sans doute un 6/10, parce que le film est au final assez banal tout en restant correct.

 Après, si je râle contre del Toro, je ne peux que souhaiter que ce film ait fait découvrir ce réalisateur à certains et qu'ils auront la curiosité de voir ce qu'il a fait à côté...

 Si c'est votre cas, je vous conseille Le Labyrinthe de Pan et les Hellboy ou L'Echine du Diable si Crimson Peak vous a plus (j'ai un peu moins aimé, mais quand même).

 Je n'ai pas parlé de la violence dans le film : je l'ai trouvée très maîtrisée et pas trop imagée, mais j'ai vu pas mal de critiques qui trouvaient le film trop violent. Après, le film est interdit au moins de 12 ans (peut-être aussi parce qu'un sujet tabou est abordé au sein de l'histoire) donc c'est pas non plus à mettre sous tous les yeux.

 De même, bien que le film soit sorti en période d'Halloween, il n'est pas particulièrement effrayant...
 Je pense que vous pouvez vous en réserver un autre pour une soirée frisson le 31... Ou aller quand même le voir parce que c'est vrai qu'il est joli !



 Je vous laisse avec la bande annonce du Labyrinthe de Pan :


LE LABYRINTHE DE PAN - Bande-annonce VO par CoteCine


 Et vous ?

 Qu'en avez-vous pensé ?
 N'hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires !


 Merci d'avoir lu !


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Repolitiser la non-binarité et le genre

Je suis non-binaire

L'anarchie, mouvement politique et modèle de société